Informations pour les auteurs

Règlement des relations entre les auteurs et le bulletin 

  1. Le bulletin publie de préférence des articles originaux ou retravaillés et non déjà publiés à large échelle, en français ou en allemand. Des exceptions sont toutefois possibles lorsque cela est justifié par l’intérêt de l’article.

  2. Les auteurs sont bénévoles et non rémunérés. Les auteurs d’articles de fond (à l’exclusion des courtes contributions, bibliographies, récits de voyage, etc.) ont toutefois droit sur demande à 10 exemplaires gratuits du bulletin concerné pour leur propre usage et libre distribution.

  3. Le bulletin a le droit de traduire les articles de l’une des deux langues ci-dessus dans l’autre, pour son propre usage.

  4. Le "copyright " reste propriété de l’auteur, qui a par la suite (donc après publication dans le bulletin) le droit de faire paraître son article dans d’autres supports, de le faire traduire ou de le modifier. Chronométrophilia y met toutefois pour condition que ces nouvelles parutions mentionnent le fait que l’article ait d’abord été publié dans le bulletin.

  5. La mention " © Chronométrophilia " qui figure dans le bulletin est là pour protéger les auteurs vis-à-vis des tiers ; elle ne signifie pas qu’ils ont cédé leurs droits.
    Si le secrétariat reçoit des demandes d’autorisation de republier un article, il les transmet simplement à l’auteur, qui a alors la charge de traiter les conditions directement et à sa guise. Il informe le demandeur de cette procédure, tout en lui confirmant que le " copyright " appartient à l’auteur.

  • Le présent règlement a été approuvé par le Comité le 25 janvier 2003, et modifié le 26.11.05.

 

 

Présentation des documents pour un article dans le bulletin – Recommandations aux auteurs

Nous pouvons travailler sans trop de difficultés avec différents types de documents, toutefois à l'exclusion des pdf, dont on ne peut extraire sans erreur ou perte de qualité ni les images, ni les textes.

 

Néanmoins, l'idéal serait le suivant:

  • Le texte de base sous forme Word ou OpenOffice, avec aussi peu de mise en page que possible, sans les légendes ni les images. Word ou OpenOffice ne sont en effet pas totalement compatibles avec le programme de mise en page professionnel utilisé. Des effets de mise en page introduits dans Word en croyant bien faire doivent souvent être éliminés un à un par nos soins.

  • Ne pas utiliser la barre d'espace ou le tabulateur pour faire de la mise en page. Le retour (Enter) sert uniquement aux mises à la ligne. Si les images doivent être placées à certains endroits approximatifs du texte (le layout final ne permet pas toujours une précision absolue), noter cet emplacement dans le texte, par exemple en rouge comme ceci: image 1. Vous pouvez aussi donner une copie papier du texte avec l'emplacement des images noté à la main. Cela facilite le travail du metteur en page.

  • Les légendes des images (liste numérotée si possible dans l'ordre d'apparition) de préférence sous forme d'un document Word ou OpenOffice séparé.

  • Toutes les images sous forme de fichiers images, de préférence TIFF, sinon JPEG (meilleure définition et meilleure qualité, éviter la compression). Les autres formats compatibles avec Photoshop sont également utilisables. Voir plus de détails au chapitre "Illustrations pour publication dans le bulletin". NB: nous ne pouvons pas récupérer sans perte de qualité des images incorporées dans un document texte genre Word! C'est donc à exclure absolument.

  • Éviter d'utiliser les fonctions spéciales de Word telles que les notes de bas de page, etc. Elles sont des sources d'erreur lorsqu'on passe au programme de mise en page. Travaillez si possible uniquement avec les lettres et chiffres du clavier et l'insertion de caractères spéciaux, de préférence en Arial Unicode.

  • S'il faut des notes, numéroter celles-ci avec les chiffres du clavier (et éventuellement la fonction exposant) et mettez-les de préférence à la fin de l'article plutôt qu'en bas de page. Elles ne sont pas lues par la plupart de nos lecteurs...

 

Si vous le souhaiter tout de même, par exemple pour d'autres usages, vous pouvez en plus (mais ce n'est pas nécessaire pour nous) faire une mise en page (Word ou pdf) et nous la donner comme indication approximative de l'idée que vous vous faites de votre article, bien qu'il faut se rendre compte que la mise en page du bulletin obéit à des règles fixes - style, 2 colonnes, format spécial, typographie uniformisée - qui ne correspondent pas au travail que l'on fait généralement sur

une colonne en A4.

 

  • Signature: les articles sont signés uniquement des prénom et nom de l'auteur, sans titre ni fonction. Si des renseignements au sujet de l'auteur sont souhaitables, ils peuvent être donnés dans un court paragraphe en fin d'article.

 

 

Illustrations pour publication dans le bulletin

Pour une qualité optimum, donnez-nous de préférence vos images originales (pas de photocopies) à scanner, elles vous seront retournées ensuite. Ceci est particulièrement important pour les images imprimées, donc tramées, qui devraient être détramées au scannage pour éviter des difficultés à l’impression. Si vous photographiez en digital ou si vous devez scanner vous-même parce que les documents ne doivent ou ne peuvent pas être donnés à l’extérieur, il faut de préférence travailler en format TIFF (.tif ou Tagged-Image File Format, le plus couramment utilisé par les professionnels de l’imprimerie et les programmes de mise en page) avec l’ordre des « bytes » sélectionné pour Mac et une définition d’au moins 300 dpi (ppp = points par pouce) au format d’impression. Dans la pratique du bulletin Chronométrophilia, cela signifie des images de ~1200x1500 pixels (plus ne gêne pas !). Le format EPS (.eps ou Encapsulated Postscript) est également bon dans les mêmes conditions. Le format JPEG (.jpg ou Joint Photographic Experts Group, créé pour le Web et non pour l’imprimerie) n’est pas recommandé bien qu’il soit utilisable avec une moindre qualité et pour imprimer de petites images seulement. Il faut alors impérativement utiliser la qualité maximum et éviter de modifier/réenregistrer les images plusieurs fois car elles perdent de la qualité à chaque étape. Pour de plus amples détails, voir ici.

NB: lors d’utilisation d’images imprimées ou faites par des tiers, pensez également au copyright. Il faudrait en principe obtenir l’autorisation de l’auteur ou de l’éditeur, surtout s’il s’agit de documents récents. Les œuvres sont protégées 70 ans après la mort de l'auteur. 

 

Clôture de rédaction

Bulletin d’été (mi-juin) : 10 février

Bulletin d’hiver (mi-décembre) : 10 août

  • Instagram - Schwarzer Kreis

© 2018-2019 chronométrophilia, CH-2300 La Chaux-de-Fonds